Kendiviz ISLRF 2018

Marteze e anavezit lod e-touez an dud niverus a fell dezho mestroniañ brezhoneg da-vat e-sell da vont war-zu micherioù liesseurt ar c’helenn? Hag gwir eo e vez enfredet tud nevez bep bloaz gant kement hentenn divyezhek a zo e Breizh. 
Gant ar greizenn stummañ Kelenn e vez aozet bep bloaz ur stummadur hag a zo graet evito : "Mestroniañ brezhoneg evit mont war-zu micherioù ar c’helenn."

Diskouezadeg / Exposition Stéphane Tesson

Quand l'actualité fait corps avec le passé

Ouest-France 29/05/2018

quand-l-actualite-fait-corps-avec-le-passe

 

L'institut Kelenn accueille, jusqu'au 29 juin, les créations hybrides de l'artiste plasticien et vidéaste Stéphane Tesson.

Les gens d'ici

« C'était mieux avant ». Si l'intitulé de l'exposition de Stéphane Tesson à l'institut Kelenn peut faire l'effet d'une invective, l'artiste a bien pour principe de laisser le visiteur seul interprète de ses oeuvres.
En témoigne, pour plusieurs d'entre elles, « parfois identifiables, parfois non », l'absence de titre et de couleurs, deux éléments « d'information » trop « dirigés » à son goût.

L'actualité comme source d'inspiration

Pourtant, la couleur, on la retrouve dans l'une de ses trois séries de dessins, épurés, synthétiques, surréalistes voire « spectrales » toujours au centre d'une feuille A4 dont la périphérie est restée vierge. « Je voulais mener l'expérience pour voir ce que cela donnerait », confie l'artiste qui se garde toujours de vouloir « conditionner le regard du public. L'art doit être une matière à penser ». Et tout, dans son travail, invite à la réflexion.

Un personnage en kimono, dont la tête à la forme du yin et du yang et le tronc un gratte-ciel ensanglanté, une grande toile de lin sur laquelle 49 dessins au fusain se superposent et s'imbriquent donnant des allures de rébus... Stephan Tesson est un adepte des jeux d'association.

« L'hybridation des éléments, du temps, de la période et du contexte » est le fil conducteur de sa création. L'avant et son lien avec l'aujourd'hui, les guides de sa vision de la société actuelle. L'actualité, sa source d'inspiration.

Jusqu'au 29 juin, à l'institut Kelenn, 3, rue de Vendée, dans le quartier de Penhars. Du lundi au vendredi, de 9 h à 12 h et de 12 h 45 à 17 h.

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quand-l-actualite-fait-corps-avec-le-passe-5792869

Expo. Stéphane Tesson à l'institut Kelenn

Le Télégramme 22/05/2018

Le télégramme - Stéphane Tesson devant quelques-unes de ses oeuvres

Le plasticien quimpérois Stéphane Tesson expose ses oeuvres à l'Institut Kelenn jusqu'aux vacances d'été. Un grand format, résultat d'une sorte de jeu, des moyens formats et de petites oeuvres, témoignant de l'intérêt de l'artiste pour la couleur, composent cette exposition quelque peu minimaliste, dans laquelle l'auteur laisse toute liberté d'interprétation à son visiteur. Sous le titre générique « C'était mieux avant », Stéphane Tesson invite le public à décrypter la grande toile de lin, sur laquelle s'entrelacent 49 dessins au fusain. Ceux-ci sont le résultat d'une sorte de concours proposé par l'artiste à ceux qui s'intéressent de près ou de loin à son travail. Chacun proposant un mot, qui est devenu un motif sur la toile. Il faut du temps pour identifier les formes, le tableau se présente comme un rébus que l'on prend plaisir à déchiffrer. Sur les murs, des moyens formats ne comportent qu'un élément aux allures parfois surréalistes : une cravate, une sorte de poisson, gant de boxe, c'est un peu hétéroclite... Tout près, dans une vitrine, Stéphane Tesson a rassemblé des éléments qui lui ont servi à réaliser une ou plusieurs vidéos.


« C'est ma façon de raconter le monde »

Dans l'une des pièces, l'artiste montre 28 feuilles extraites de ses carnets. La couleur y apparaît. Les dessins ont, eux aussi, un côté surréaliste ou encore tragicomique. Des objets qui n'ont rien à voir sont assemblés : un casque de conquistador posé là où on ne l'attend pas et bien autres choses. « C'est un peu ma façon de raconter le monde », dit encore Stéphane Tesson, qui se garde bien d'expliquer plus avant ses oeuvres pour ne pas influencer là encore ceux qui visiteront son exposition.

 

http://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/expo-stephane-tesson-a-l-institut-kelenn-22-05-2018-11966680.php

Côté Quimper

cotequimperstephanetesson

 

Colloque ISLRF 2018

Programme

Vendredi 23 mars

Samedi 24 mars

Formulaire d'inscription

iconepdf    iconeword

Infos pratiques

Heuliañ an darvoud war facebook

Suivre l'évènement sur Facebook

skeudennevenement

 

Nombreux sont ceux qui veulent acquérir de solides compétences pour bien maitriser la langue bretonne pour pouvoir s’orienter vers les métiers de l’enseignement. Ces métiers recrutent chaque année dans les différents systèmes d’enseignement bilingue. Kelenn propose une formation unique, efficace et concrète, ouverte aux débutants complets : « Maîtriser le Breton comme langue des métiers de l’enseignement »

TOP